« Prendriez-vous un sac? », vous demande la personne à la caisse.

Derrière cette question d’apparence anodine se cache un véritable casse-tête. Avant de lui répondre, suivez-nous dans le périple de ce fameux sac à usage unique.

 

La mauvaise nouvelle

Avez-vous remarqué que « sac de plastique » rime avec « catastrophe écologique »?

Ce n’est pas étonnant sachant qu’il est fait de pétrole et que, bien qu’il soit utilisé en moyenne 20 minutes, il mettra des centaines d’années à se dégrader.

 

La bonne nouvelle

Hourra! Vos sacs ne finiront plus à la poubelle! Énercycle et le centre de tri de Récupération Mauricie annoncent que les sacs sont à nouveau admis au centre de tri. À nouveau? Eh oui, les sacs ont déjà été acceptés dans le bac bleu alors qu’ils étaient envoyés à l’étranger pour y être recyclés. Cependant, dans la foulée de la crise du marché mondial du recyclage, Énercycle a dû cesser de les entreposer en 2019, le temps de trouver une solution locale.

En l’espace de trois ans, la filière canadienne du recyclage du plastique a heureusement fait beaucoup de chemin. Une entreprise canadienne nous permet maintenant de recycler les 240 millions de sacs qui seront récupérés en Mauricie dans la prochaine année (👏). Elle les transformera en pastilles de plastique recyclé qui entreront dans la composition de divers objets.

 

Le casse-tête des sacs de plastique

Vous savez tous que le camion de collecte achemine le contenu de votre bac bleu au centre de tri, mais c’est à cette étape que les sacs de plastique causent des maux de tête. Alors qu’ils défilent sur le tapis roulant aux côtés de toutes les autres matières recyclables, les trieuses et les trieurs doivent les rassembler rapidement et minutieusement à la main. Oui, oui : un par un, à la main! 😳

 

Le problème, c’est que les sacs sont composés de différents matériaux : plastique souple, plastique rigide, biodégradable, oxobiodégradable, no 2, no 5, etc. S’ils étaient tous faits du même plastique, on pourrait en faire des ballots homogènes de grande qualité. Présentement, on se retrouve plutôt avec des ballots tout mélangés, dont (presque!) personne ne veut.

 

Les 3R appliqués aux sacs de plastique 

Vous vous demandez comment contribuer à faciliter la tâche des personnes qui travaillent sur la chaîne de tri, pour qu’aucune d’entre elles ne s’empêtre dans l’un de vos sacs d’épicerie?

Pensez aux 3R : la réduction (de loin la meilleure option 🥇), le réemploi (soit la médaille d’argent 🥈) et le recyclage (qui arrive en troisième position 🥉).

 

  1. Des astuces pour Réduire :
  • Utilisez des sacs réutilisables pour faire vos courses et assurez-vous d’en avoir dans la voiture.
  • Pensez à apporter des sacs en tissu ou en filet pour les fruits et légumes.
  • Achetez des aliments en vrac.
  • Mettez vos petits achats dans un sac à main ou un sac à dos.
  • Optez pour une boîte de carton ou un sac en papier, faciles à recycler, en cas d’oubli de votre sac réutilisable.
  • Mettez vos restes de repas dans des plats réutilisables au lieu de les couvrir d’une pellicule plastique.

 

  1. Des idées pour Réutiliser en donnant une deuxième vie à vos sacs d’épicerie, de lait, de pain ou de carottes :
  • Faites-en un sac à collation.
  • Congelez-y un reste de repas.
  • Emballez-y des articles à donner à des organismes.
  • Jetez-y la litière du chat ou servez-vous-en pour le caca du chien.
  • Enveloppez-y vos pinceaux.
  • Utilisez-les comme sacs à poubelle.

 

  1. Des trucs pour bien Recycler 

Ce ne sont pas tous les sacs qui sont recyclables. Pour bien les différencier, voici un truc : un sac qui s’étire facilement avec les pouces va dans le bac. C’est le cas de la pellicule plastique, du sac de poubelle, du papier bulle, du sac Ziploc, du sac à pain, de la poche qui contient le lait et même de l’enveloppe de colis en plastique.

 

À l’inverse, si un sac s’étire difficilement avec les pouces et qu’il fait du bruit lorsqu’il est froissé, il va malheureusement à la poubelle. Pensons entre autres à l’emballage du fromage, des raisins, des croustilles, des biscuits, des céréales, des lingettes pour bébé, ou encore aux compotes en pochette et au sac de nourriture pour animaux.

 

Une autre bonne pratique à adopter consiste à faire un sac de sacs en regroupant tous les sacs recyclables dans votre bac de récupération. En effet, comme ils sont légers, les sacs peuvent facilement se retrouver dans la nature, dans le cas où votre bac déborde ou à l’une des étapes du transport. Ils sont alors une source de pollution visuelle et de danger pour les oiseaux et les animaux marins. De plus, le sac de sacs sauve un temps fou aux trieuses et trieurs qui n’ont pas à les attraper un par un! D’ailleurs, prenons le temps de souligner leur travail rigoureux. Merci aux employés de Récupération Mauricie.

 

Les sacs biodégradables : une fausse bonne idée

Bien qu’attrayants, les sacs biodégradables ne sont pas une option intéressante, parce qu’ils tombent dans une craque : ils ne sont ni recyclables ni compostables. Lorsque mis dans le bac bleu, ils contaminent les ballots de plastique produits par le centre de tri. Lorsque mis à la poubelle, ils peuvent partir au vent s’ils ne sont pas compactés rapidement. Ils ne seront pas non plus acceptés dans le bac brun, puisqu’ils mettent trop de temps à se composter par rapport au procédé de traitement qui sera utilisé en Mauricie.

Les sacs dits oxobiodégradables se transforment quant à eux en fine poudre de plastique, une pollution invisible, mais bien réelle. Quand on vous disait que c’est un véritable casse-tête!

 

Alors, « Prendriez-vous un sac? » Il va de soi que le sac qui pollue le moins est celui qui n’existe pas. Mais en attendant la disparition complète des sacs de plastique, Énercycle et ses partenaires recycleurs travaillent sans relâche à leur donner une deuxième vie. Merci de votre contribution!

 

Rédactrice : Geneviève Sauriol-Rajotte, Bleu Forêt
Photo principale : Énercycle
Autre photo : Bleu Forêt 

Sources :
https://www.recyc-quebec.gouv.qc.ca/sites/default/files/documents/avis-sacs-emplettes.pdf

https://crelaurentides.org/images/images_site/presse/pdf/2017/2017-04-20%20cp_sacs_oxo.pdf

http://www.recupestrie.com/comment-reduire-son-usage-de-sacs-de-plastique-au-quotidien/#_ftn2

https://www.environnementmatane.ca/environnement/matieres-residuelles/statistiques.html

https://www.scientifique-en-chef.gouv.qc.ca/impacts/ddr-bannir-les-sacs-de-plastique-efficace-pour-lenvironnement-cela-depend/